Bien choisir son chauffe-eau

Bien choisir son chauffe-eau

Le chauffe-eau permet de produire l’eau chaude sanitaire de votre logement (salle de bain, WC, cuisine…), et représente en moyenne 15 % de la facture énergétique d’une habitation. De l’équipement déjà existant à la taille de votre foyer, en passant par la dureté de l’eau et la place disponible, il est essentiel de bien choisir son chauffe-eau.

Les principaux critères pour choisir son chauffe-eau

Chaque propriétaire réfléchit en fonction de ses moyens et de ses contraintes. Pour accompagner votre sélection, quatre principaux paramètres sont à prendre en considération :

  • le confort : les résidents doivent disposer de suffisamment d’eau chaude toute la journée en fonction de leurs besoins ;
  • les économies : l’objectif est de réduire au maximum la facture énergétique ;
  • l’aspect pratique : le chauffe-eau doit être simple à utiliser et à entretenir, sans occuper trop de place ;
  • la durée de vie : l’équipement doit être un investissement durable.

Le volume du chauffe-eau est à la croisée de ces critères. Trop petit, il provoque un inconfort en se vidant trop rapidement par rapport aux besoins journaliers. Trop grand, il implique des pertes énergétiques importantes, de l’eau étant maintenue chauffée inutilement.

Le volume est aussi lié à la place qu’occupe le chauffe-eau, donc indirectement de la place dont vous disposez. Rassurez-vous, des modèles électriques (verticaux, horizontaux, d’appoint, etc.) permettent de trouver une solution à toute contrainte spatiale.

Autre problématique : la qualité de l’eau. Si la dureté de l’eau (présence de calcium et de magnésium) est élevée, la résistance de l’appareil s’étiole avec le temps. A l’inverse, une eau trop douce crée un effet corrosif sur la cuve. Pour se prémunir de ce risque, renseignez-vous sur la qualité de l’eau, et optez en conséquence pour des modèles adaptés, dotés par exemple d’une résistance ou d’une cuve traitée contre la corrosion.

Les types de chauffe-eau

Parmi la gamme d’appareils existants, on trouve :

Le chauffe-eau électrique

Plébiscité pour sa fiabilité et sa praticité :

  • à accumulation ou cumulus, avec une eau chauffée en continu ou toutes les 6 à 8 heures, ce qui permet de profiter des heures creuses en termes de consommation électrique. Attention à la qualité de la cuve et de la résistance ;
  • instantané, idéal en appoint, mais gros consommateur d’énergie ;
  • de petite capacité, dispositif rapide, sans gaspillage, mais non approprié à une utilisation importante.

Le chauffe-eau gaz

Modèle plus onéreux à l’achat mais le plus économique à l’usage :

  • à accumulation, avec une capacité importante, mais qui requiert un raccordement à l’évacuation ;
  • instantané, avec une capacité plus limitée, un chauffage de l’eau à la demande, mais un débit faible et une température d’eau irrégulière ;
  • chaudière à gaz, qui chauffe l’eau sanitaire et alimente le système de chauffage. Si sa puissance est conséquente, son encombrement l’est également.

Le chauffe-eau thermodynamique

Equipement le plus écologique qui fonctionne à l’inverse d’un réfrigérateur.

Le chauffe-eau solaire

Modèle couplé à un autre système de chauffage à cause de sa dépendance aux variations climatiques. Se décline sous 3 modèles :

  • à thermosiphon monobloc ;
  • à thermosiphon à éléments séparés ;
  • à éléments séparés en circulation forcée.

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements pour sélectionner votre chauffe-eau, contactez un professionnel.

Pour en savoir plus:

Articles en relation