Comment comprendre l’étiquette énergétique de son électroménager ?

Comment comprendre l'étiquette énergétique de son électroménager ?

L’étiquette énergétique sur les appareils électroménagers est un dispositif obligatoire mis en place par l’Union européenne en 1992. Son rôle est d’informer les consommateurs sur le rendement énergétique des biens, en l’occurrence les appareils électroménagers. On retrouve parmi ces appareils, lave-vaisselle, réfrigérateur, gazinière et autres. Parmi les critères de ce classement, on retrouve notamment la consommation d’énergie, la consommation en eau, et le niveau sonore.

Déchiffrer l’étiquette énergétique de nos appareils électroménagers

L’étiquette énergétique indique automatiquement :

  • la marque commerciale ou le nom du fournisseur ;
  • la référence du modèle ;
  • la consommation énergétique en kWh / 1 000 heures ;
  • la classe d’efficacité d’énergie.

A savoir : les trois premiers critères peuvent être inscrits sur l’emballage.

La classification décline entre 7 et 10 catégories, allant soit de :

  • A+++ à D, pour les appareils de froid type congélateur, lave-vaisselle, réfrigérateur, etc.
  • A+++ à G, pour les réfrigérateurs à absorption et les caves à vin.

A titre informatif, un appareil en classe A+++ consommera entre 30 % et 60 % moins qu’un appareil en classe A.

L’étiquette énergétique d’un réfrigérateur et d’un congélateur

Ce type d’appareils électroménagers fonctionne en permanence à l’année, et font partie des éléments qui consomment énormément d’électricité. Pour calculer cette consommation, il faut tenir compte :

  • des dimensions, des conditions d’usage, et des fonctionnalités de l’appareil ;
  • de l’efficacité énergétique ;

Autrement dit : un particulier ne doit pas uniquement se repérer à la classe énergétique d’appartenance du réfrigérateur, mais plutôt à ses dimensions, pour que celles-ci correspondent à ses besoins.

Bon à savoir : depuis 2013, on ne commercialise plus que des réfrigérateurs et des congélateurs en classe A+++, A++, et A+. Le différentiel entre chaque classe énergétique (pour un appareil de même volume et de même capacité de congélation) est de 20 %.

L’indice d’efficacité énergétique compile plusieurs données : consommation d’énergie à l’année, volume, température de la partie inférieure des divers compartiments, type d’installation intégré ou non, absence ou non d’un système sans givre.

L’étiquette affiche plusieurs pictogrammes dont :

  • la capacité de tous les compartiments (en litres) ;
  • la capacité du compartiment congélation (en litres)
  • le niveau sonore (en décibels).

L’étiquette énergétique d’un lave-vaisselle

Les deux phases les plus énergivores du fonctionnement d’un lave-vaisselle sont le chauffage de l’eau, et le séchage. Notez que le mode économique permet de limiter la consommation d’énergie et d’eau.

Le différentiel entre les classes énergétiques pour un lave-vaisselle est d’ordre de 10 %. Ainsi, un lave-vaisselle A+++ consommera 20 % de moins qu’un lave-vaisselle A+.

L’étiquette affiche plusieurs pictogrammes :

  • la consommation d’eau (en litres / an) ;
  • la capacité en nombre de couverts ;
  • le niveau sonore (en décibels) ;
  • la classe d’efficacité de séchage.

Sachez que la classe d’efficacité de séchage est établie selon la puissance et la durée du mode « marche » et du mode « arrêt », ainsi que selon la consommation d’énergie calculée après 280 cycles de lavage classiques, pour un chargement en couverts maximum.

Quoiqu’il en soit, au moindre doute, n’hésitez pas à solliciter un professionnel qui saura vous préciser les critères importants à comparer entre plusieurs appareils électroménagers pour que votre choix soit adapté à vos besoins.

Pour en savoir plus:

Articles en relation